Un actionnaire porte plainte contre Facebook et Mark Zuckerberg

Blog

Cadeaux de Technologie / Blog 72 Views

C'est une première plainte mais d'autres pourraient suivre. Reuters rapporte qu'un actionnaire a porté plainte aux États-Unis contre Facebook, son président-directeur général Mark Zuckerberg et son directeur financier David Wehner.

Ils sont accusés de " déclarations trompeuses sur le ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires du groupe, la baisse des marges d'exploitation et le déclin du nombre d'utilisateurs actifs. " L'actionnaire évoque le choc du marché quand la vérité a commencé à faire surface lors de la publication des résultats de Facebook pour le deuxième trimestre de son exercice 2018.

Facebook a publié un chiffre d'affaires trimestriel de 13,23 milliards de dollars inférieur aux prévisions des analystes (bien qu'en progression de 42 % sur un an). Le nombre d'utilisateurs actifs par mois (hors Instagram, WhatsApp et Oculus) a progressé à 2,23 milliards, mais avec une baisse d'un million sur trois mois en Europe et un nombre d'utilisateurs actifs par jour en baisse.

En fin de semaine dernière, le titre Facebook a plongé de près de 20 % par rapport à son niveau avant la publication des résultats du deuxième trimestre. De quoi perdre l'équivalent de 130 milliards de dollars en Bourse.

Facebook-titre-bourse-evolution-post-publication-resultats-t2-2018

Auparavant, Facebook avait connu une croissance phénoménale, en digérant au final l'impact de révélations comme l'affaire Cambridge Analytica ou le problème des fake news, l'ingérence russe lors des élections présidentielles américaines.

L'actionnaire mécontent cherche à former une action de groupe et pour obtenir des dommages-intérêts. Reuters souligne qu'aux États-Unis, il est relativement fréquent pour des actionnaires de poursuivre des sociétés après une baisse inattendue du cours d'actions, d'autant plus si la perte est importante.

On rappellera que Facebook avait déjà irrité des actionnaires pour ne pas les avoir prévenus lors de la découverte en 2015 du vol massif de données d'utilisateurs dans le cadre de l'affaire Cambridge Analytica.

Comments